La dysplasie du chien touche la hanche et le coude

Tout comme l’humain, le chien peut lui aussi être atteint d’une dysplasie localisée au niveau de la hanche ou du coude. Il s’agit d’une malformation congénitale ou d’une déformation progressive de l’articulation qui survient à n’importe quel moment dans la vie du chien.

La dysplasie touche les chiens de moyennes et grandes races : Berger Allemand, Labrador, Rottweiler… Elle s’accompagne de douleurs articulaires qui font souffrir l’animal et modifient son comportement. L’articulation peut également se bloquer. Voici les principaux signes, les causes et les traitements possibles.

Les signes de la dysplasie chez le chien

Il est difficile d’identifier la dysplasie chez le chiot sans un examen approfondi. C’est à l’âge adulte que le chien manifeste les premiers signes visibles de la pathologie.

Acheter une Attelle pour Chien (amazon.fr)

 

Dysplasie du Berger Allemand

Sa démarche n’est pas fluide. Il a tendance à boiter et a tortiller de l’arrière-train. Sa course est inhabituelle. Sauter ou monter des escaliers devient difficile. Autre symptôme : il souffre de douleurs articulaires à la patte. Le cartilage se détruit progressivement et l’arthrose se développe. Ce qui l’amène à changer fréquemment de posture pour trouver la position la moins douloureuse.

La consultation d’un vétérinaire permet de lever le doute. En procédant à un examen radiologique sous anesthésie générale et en étudiant les symptômes, il pourra établir un diagnostic et apporter une solution adéquate si besoin.

Une classification permet de définir la gravité de la dysplasie. Le grade est compris entre A et E :

  • A : aucune
  • B : petite
  • C : légère
  • D : moyenne
  • E : sévère

Les causes de la dysplasie chez le chien

La dysplasie du chien est une maladie génétique. Elle se transmet de façon héréditaire. Un chiot dont au moins un des parents est atteint risque de développer lui aussi une dysplasie.

En revanche, un animal qui n’est pas porteur génétiquement de la maladie ne présentera pas, en théorie, de dysplasie au cours de son existence. Il convient donc de vérifier la bonne santé des géniteurs avant d’adopter un jeune chiot.

Des facteurs environnementaux peuvent favoriser une dysplasie déjà présente. Par exemple, une surcharge pondérale engendre une plus grande sollicitation des articulations. De même qu’une activité physique intense ou trop violente. Des traumatismes articulaires provoqués par des chutes sont également des éléments favorisant la dysplasie.

Traitement de la dysplasie chez le chien

La première approche pour traiter une dysplasie chez le chien consiste à éliminer les facteurs qui la favorisent. Il faut donc surveiller le poids de son animal en lui donnant une alimentation adaptée.

Dysplasie du chien

L’activité physique du chien doit être raisonnable pour ne pas abîmer davantage ses articulations. Il faut cependant privilégier certains exercices afin de développer et préserver la masse musculaire.

Ensuite, un traitement médicamenteux peut atténuer les douleurs. Le vétérinaire prescrit en général des antalgiques et des anti-inflammatoires.

Enfin, les cas les plus sévères de catégorie E peuvent nécessiter une opération chirurgicale. Qu’il s’agisse d’une dysplasie de la hanche ou du coude, le coût de l’intervention varie en fonction du tarif pratiqué par le praticien et des actes à réaliser sur l’animal. Les prix sont parfois plus élevés dans le cas d’une prothèse de hanche.

Précisons que le chien n’est pas le seul animal de compagnie susceptible de souffrir de dysplasie. Le chat est lui aussi concerné par la pathologie !

Acheter une Attelle pour Chien (amazon.fr)